Le livre unique

créé par un passionné de reliure et restauration de livres anciens.

Un classique pas classique !

Le LIVRE :

Faut-il encore présenter Honoré de Balzac ?
Au  placard les vieux préjugés sur cet auteur de génie !
Né en 1799 et décédé en 1850, l’auteur souffre en effet d’une œuvre si vaste qu’elle en dissuade plus d’un.
La Comédie Humaine, fresque sociale en 90 romans est en effet un monument de la littérature française.
Dans ce flot de romans à l’allure résolument romantique émerge un drôle d’ouvrage fait de bric et de broc.
Réunion de cinq nouvelles, La Femme de Trente Ans est un OVNI littéraire.
Il met ouvertement en garde les jeunes filles contre l’amour et ses caprices.
Pour ce qui concerne notre volume, on le doit aux Editions Neveu-Brunier qui ont fait appel à Pierre Noël (1903-1981) pour l’illustrer. Achevé d’imprimer le  24 Février 1945, notre exemplaire est tiré sur papier de Madagascar et accompagné d’un dessin original de Pierre Noël.

Le texte de cet article et la reliure sont de Vincent Bottasso-Daideri.

Publié par Philippe. 

La RELIURE :

(En cliquant sur le nom vous arrivez directement sur l'explication)

Réalisée en plein chagrin gris à charnières, elle est protégée par un étui.  
Le dos est orné de quatre nerfs ainsi que d’un caisson de style romantique.

Le premier plat est décoré d’un cadre mêlant dorure à l’or et au carbone.


Enfin, les gardes à charnières ont été réalisées en papier marbré à la main et conçues pour recevoir le dessin original.

LEXIQUE :

Papier de Madagascar : papier obtenu à partir de l'écorce d’havoha.
Chagrin : cuir de chèvre au grain fin et régulier. C’est l’un des cuirs les plus utilisés en reliure.
Étui : protection dans laquelle glisse la reliure. L’étui est destiné à protéger les plats et les coins d’une reliure, mais permet aussi de conserver la reliure bien serrée lorsque celle-ci a tendance à se déformer. 
Nerfs : reliefs formés sur le dos de certaines reliures. Aujourd’hui uniquement décoratifs, ils étaient à l’origine utilisés comme support de couture et réalisés en nerfs de bœuf puis en ficelles de chanvre. Généralement le dos reçoit cinq nerfs mais le style romantique a introduit la mode de n’en mettre que quatre de manière à dégager un espace plus important pour le décor.
Caisson : décor réalisé en dorure reproduisant un rectangle ou un carré dans lequel prend place une composition de dorure.
Premier et second plat : désigne le carton avant et arrière d’une reliure, qui sont souvent confondus avec la première et quatrième de couvertures contenues à l’intérieur de la reliure.
Gardes : désigne les premières pages d’un livre relié qui font la jonction entre le livre et la reliure. Elles sont généralement constituées d’un morceau de papier plié en deux, mais elles peuvent aussi être réalisées en divers matériaux.
Charnières : sur les reliures de luxe, les gardes sont renforcées par une pièce de cuir qui joue le rôle de charnières, ce qui les rend plus résistantes et esthétiques.
Papier Marbré : papier décoré selon un procédé qui consiste à plonger une feuille de papier dans un bac rempli de colorants qui se déposent ensuite sur le papier. Actuellement, des papiers reproduisant les motifs obtenus en suivant cette technique sont obtenus par simple impression.

Retour haut de page en cliquant sur le lien.

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article